PILOTE.US - Journal d'un pilote francais aux Etats-Unis

@piloteus

Mon histoire



Une nuit à Memphis

On est le 4 Juillet, jour de fête ici, et je passe la nuit à Memphis dans le Tennessee. On est arrivé à 16h de Chicago, ça fait depuis 5 heures du matin que je suis levé, et je suis très fatigué.

Avant notre vol sur Memphis, on a fait un aller-retour sur le Michigan ce matin. Les orages sur le Lac Michigan étaient terribles. Les vols étaient difficiles et turbulents.

Notre hôtel à Memphis est en plein centre ville. Mon copi, Steve, a proposé d’aller voir un match de baseball ce soir. Il y a un stade de baseball juste à côté de l’hôtel. Comme il a fait chaud toute la journée, j’avais envie d’aller à la piscine de l’hotel, mais je ne voulais pas y aller tout seul. Alors j’ai dit : "Ok, let’s go to the game."

Il n’y avait pas beaucoup de places qui étaient encore disponibles, et on voulait être assis côte à côte. Les seules places disponibles étaient assez chères, et on n'était pas prêt à dépenser autant d’argent. Les deux filles au comptoir, qui étaient très mignonnes, savaient qu’on était pilotes de ligne. Steve, dès son arrivée à l’hôtel, et en uniforme, s'était renseigné sur les horaires et les prix des billets. Elles ont appris par la suite que j'étais français et que je ne suis jamais allé à un match de baseball, ce qui était vrai.

Discrètement, elle nous refilèrent 2 billets gratos, sièges à coté l’un de l’autre. Super sympa.

Le match était assez impressionnant. Il y avait du monde, beaucoup de monde, et voir tous ces gens se lever, mettre une main sur le coeur, puis applaudir, et siffler lorsque l’hymne américain était fini me montrait à quel point ils n'étaient pas peu fiers de leur pays.

Il y avait même des soldats en uniforme qui portaient le drapeau sur le terrain, ce qui me donna un peu la chaire de poule. Aller à un match de baseball c’est bien plus que voir des joueurs se renvoyer une balle, c’est une expérience religieuse, un rassemblement patriotique, un endroit ou tu amènes toute ta famille.

Je me souviens moins du score que de la foule qui applaudissait, sifflait, encourageait les joueurs, émettait des "Ohhh!" et "Ahhh!" qui dépendaient de la trajectoire de la balle. Alors que dans le fond tu continuais à entendre : "Ice cold beer ! Ice cold beer!"

Il y avait évidemment le spectacle des pom-pom girls, qui ont des habits très sexy et qui maintenant dansent au rap, sous les yeux d’une Amérique fière bien qu’encore incroyablement puritaine.

Steve, avec grande patience, m’explique les règles du jeu qui ont l’air des fois plus compliquées que la réglementation aérienne. Steve est un très jeune copi. Il n’a que 23 ans, et à l'âge de 23 ans, il a déjà été marié et divorcé. Son père et son oncle sont tous les deux Commandants de Bord à United.

A l’heure où j'écris ces mots sur mon ibook, il y a un feu d’artifice que je peux voir depuis la fenêtre de l’hôtel. C’est le 4 Juillet, fête nationale, et la chanson "Born in the USA" qui a été jouée au match de baseball résonne encore dans mes oreilles. Demain, levé à 4h30 du mat'. Vol retour sur Chicago et un aller retour sur Burlington dans le Vermont.

J’ai congé le 14 Juillet.