PILOTE.US - Journal d'un pilote francais aux Etats-Unis

@piloteus

Mon histoire



Vent de travers

Aujourd’hui, on a eu un vent de travers de 40 noeuds à Albany, NY.

Mon copi pilotait cette branche et à 30 pieds du sol il a décidé de remettre les gaz car il bouffait trop de piste, les vents en rafales nous rendant très "instables." La décision de remettre les gaz n’est pas basée sur la vitesse de l’avion mais la TDZ (touchdown zone). On n’a pas le droit de se poser hors de la TDZ qui est délimitée sur les pistes par des marquages. Il a avancé les manettes en avant et a annoncé : "Going around!"

Je ne voulais pas remettre les gaz, et avec mon expérience d’instructeur PL, j’ai décidé de reprendre les commandes. On devait être à peine à 10 pieds sol, ce qui est environ 3 mètres mais lorsque tu te poses à 275 km/h, ces 3 mètres ont plutôt l’air de 3 cm. A cette vitesse, il faut percuter. Je savais que ça mettrait quelques secondes pour que les moteurs à réaction réagissent. J’ai donc ramené les manettes en arrière (position idle) et j’ai forcé l’avion au sol. Puis full reverse.

L’atterro n'était pas trop mauvais mais une fois au sol, le vent était tellement fort qu’il a soulevé l’aile droite de l’avion pendant qu’on roulait à fond le ballon sur le peu de distance qui nous restait. C'était impressionant. J’avais peur que le winglet gauche aille racler le béton de la piste mais en corrigeant avec du manche à droite, j’ai pu contrôler l’avion au sol.

Le copi m’a remercié d’avoir pris les commandes. Il ne voulait pas remettre les gaz non plus mais il se sentait obligé à cause de la position de l’avion.

On a dégagé la piste et on a roulé au parking. Une fois arrivés, on a constaté que le vent avait également soulevé l’aile d’un 737 garé. Son aile droite, endommagée, avait percuté une passerelle…