PILOTE.US - Journal d'un pilote francais aux Etats-Unis

@piloteus

Mon histoire



Se battre pour le rêve

Ca fait 5 jours que la "deadline" pour cette demande de poste a été passée. Je meurs d’impatience.

On a décidé de ralentir la livraison d’Airbus pour l’année 2005 à cause de nos problèmes financiers. Ma compagnie ne marche pas aussi bien que prévu. Ils ont même parlé de faillite s’ils n’arrivent pas à renégocier les "leases" sur les CRJ-200.

On n’aura que 10 Airbus d’ici le mois de Juin, au lieu des 16 prévus. Si on arrive à survivre jusqu’au mois de Juin.

Ma compagnie avait publié une dernière demande de desiratas pour ses pilotes. Il n’y avait qu’une douzaine de postes ouverts pour la place droite et la place gauche de l’Airbus. Les postes sont attribués par ancienneté. Il y a 24 places totales, et je suis numéro 310 sur 1400 pilotes.

Ancien mais pas si ancien que ça quand t’as seulement 24 postes ouverts pour le reste de l’année…

J’ai décidé maintenant qu’il faut que je décroche la place droite à tout prix, car même une formation de copi te donne une qualif de type sur Airbus. Si ma compagnie ferme ses portes, j’aurai un "competitive advantage" pour trouver du boulot. Et si la compagnie est rachetée alors mon boulot sera peut être épargné. Ma carrière de pilote en dépend. En tant que pilote, je me prépare au pire.

J’attends les résultats avec impatience. Je me ronge les ongles. J’espère un miracle, un coup de bol.

Je viens de passer le mois dernier à mener une véritable campagne : A chaque fois que je rencontrais un pilote plus "ancien" que moi, j’essayais de le convaincre de rester sur CRJ. Je lui disais que USAir allait faire faillite et que nos commandes d’Airbus allaient augmenter.

Je lui disais d'être patient. S’il prenait la place droite sur Airbus, il serait évidemment bloqué pendant 3 ans. Je souriais, je jouais le gars qui savait de quoi il parle. Bref, je menais une véritable compagne politique, et je me battais pour mon future, pour décrocher une des 12 places copi sur Airbus. Pour cette qualif de type; pour cette experience sur un "narrow-body." Bienvenue dans le corporate world des Etats-Unis, où on s’accroche à nos boulots comme si c'était de l’oxygène.

Ca fait plusieurs jours que la "deadline" pour cette demande de postes a été passée. Je meurs d’impatience. J’essaie d’appeler mes contacts perso dans le Crew Resource Department de ma compagnie pour savoir si quelqu’un sait déjà. Ce matin j’appelle Melissa, et elle me confie qu’elle peut me dire les résultats… cet aprème.

Cette qualif de type peut être la différence entre la continuation de mon rêve ou sa perte.

Numéro 310 avec seulement 24 postes Airbus, c’est pas gagné.

Mais dans ma vie, je me suis déjà battu contre des probabilités plus faibles.

A l’autre bout du fil, Mélissa, qui se trouvait à Washington, DC, avait les résultats dans ses mains. Je repris mon souffle. J'étais dans la station des opérations à Pittsburgh, en train d’attendre mon vol, et poliment, je lui demandais si elle pouvait me donner ces résultats, en avance, par téléphone.

Mais elle me répondit que non, et bien que déçu, je n'étais pas surpris.

Je savais que notre syndicat avait insisté au près de la compagnie que tous les résultats soient publiés en même temps. Et Mélissa n’allait pas faire d’exceptions.

Alors je lui ai demandé si, de l’autre bout du fil, elle avait le droit d’acquiescer. ("If I got it, can you nod?")

"Sure, I can," me répondit-elle.

Après une pause, je lui demandai : "So, did you nod?"

Elle rit : "Yes, I did!"

Ma campagne a donc réussi. Je l’ai eu.

Et ce soir je viens d’apprendre à travers notre "Crew Portal" sur internet que ma date de formation copi Airbus sera pour le 17 Janvier.