PILOTE.US - Journal d'un pilote francais aux Etats-Unis

@piloteus

Mon histoire



Réchauffement de la planète

Je suis de retour chez moi, à Chicago où il fait -31°C. Ca fait un mois que la neige n’a pas fondue, et elle continue à s’accumuler.

On a eu du retard ce matin à Londres. L’aéroport a été fermé jusqu'à 10:30 locale. D’après les news à la télé, c'était la plus grosse chute de neige de la décennie. British Airways, Ryanair, et EasyJet ont annulé beaucoup de vols hier soir et ce matin. L’hôtel était plein à craquer. Et notre avion qui devait arriver vers 8:30 de New York a dû faire des hippodromes d’attente pendant deux heures…

On a quitté Londres avec seulement une heure et demie de retard. Il ne neigeait plus lorsqu’on s’est pointé à l’aéroport, mais il a recommencé à neiger tout de suite après le push.

La traversée s’est bien passée malgré des secousses assez importantes au 45 Ouest (au-dessus du Groenland). Il y avait des reports de "severe turbulences" par 2 avions ce qui a déclenché une série de SIGMETs. Un 747 de Virgin avait perdu 300 pieds lors des turbulences.

On a briefé les hôtesses et les passagers, et tout le monde s’est assis. On était à FL380. On affichait Mach .80, mais j’ai décidé de réduire à .79. Je gardais un oeil sur les estimées données à chaque coordonnées. Les joies du vol d’hiver.

En approchant 55 Ouest, on a perdu contact avec Gander Radio. Nos radios HF se sont mises en drapeau, et on était trop loin du Canada pour passer sur VHF. On a essayé plusieurs fréquences, mais en vain.

J’avais mon casque sur la tête et le micro dans la main, et j’appelais plusieurs fois : "Gander, Gander, do you read?" Parfois j’entendais une voix très faible et beaucoup de fritures. J’essayais plusieurs fréquences, et j’espérais pouvoir donner ma position avant de rentrer dans l’espace aérien canadien. Je m’attendais à voir des F18 sur nos ailes.

On a enfin entendu quelqu’un sur une fréquence VHF. On l’a trouvée fortuitement en tournant le "knob" de la radio. C'était Montréal Center. Ils ont dit que Gander avait essayé de nous appeler sur 121.5. On ne les a jamais entendus.

On est passé verticale Montréal au niveau 400. Je reconnaissais le fleuve et les pistes. La balise VOR était dessinée sur mon écran devant moi. Ca faisait quelques heures qu’on survolait un pays complètement blanc de neige.

Et c’est de retour à la maison que j’ai entendu parler du réchauffement de la planète. Mais pour moi, pilote de ligne, c’est presque difficile à croire…